Hommage à Guy Couche

Nous avons la profonde douleur de vous annoncer le décès de notre Président, Guy Couche.
Atteint par la maladie dès son entrée dans la vie de retraité, il s’est battu avec force et vigueur pendant deux ans. Mais là, une fulgurante récidive a eu raison de son courage et c’est avec dignité qu’il a bien dû déposer les outils ce 24 novembre 2016.
C’est en 1982 que Guy fut désigné Président, je dis bien désigné puisqu’il n’était pas présent lors de la réunion qui vit la démission de son prédécesseur. C’est toutefois avec l’enthousiasme et la force que nous lui connaissions qu’il releva ce flambeau jusqu’à ce jour.
Ayons une pensée émue envers cet homme probe et libre .

Notre Président faisait partie de ces instituteurs de « dans le temps » toujours tiré « à 4 épingles » toujours pondéré dans ses propos, toujours bienveillant vis-à-vis des enfants comme des adultes. Il avait été diplômé en 1968 de l’Ecole Normale Charles Buls et il entra directement au service de la Commune d’Etterbeek, au Paradis des Enfants.

Il fit une remarquable carrière d’instituteur faite de rigueur pour les autres comme pour lui, peaufinant sans cesse son travail et, très vite, le Directeur de l’époque, Monsieur François Van Hout en fit son « secrétaire pédagogique », tâche qu’il accomplit en sus de son travail d’enseignant pour le bien être de tous ses collègues. C’était dans la nature de Guy de s’occuper, de servir l’autre, il le fit toute sa vie.

Lorsqu’il pensa le moment venu, il présenta l’examen de Direction, son brevet de Directeur en poche, il quitta donc son cher « Paradis des Enfants » pour diriger l’école de la Rue Fétis d’abord, la Farandole ensuite ; c’est peu dire qu’il y mit tout son cœur, ne ménageant ni sa peine ni son temps forçant l’admiration et le respect du corps professoral ainsi que des parents et des enfants. Vers les années 1996 il revint présider les destinées du Paradis, il eut le bonheur d’y célébrer les quarante ans d’existence de « son » école pour ne citer que ce moment-là mais il y en eu bien d’autres. Monsieur le Directeur était omniprésent dans son bureau de 8 heures du matin jusque tard dans la soirée, méticuleux, soucieux du bien de chacun, il gérait tout dans cette « entreprise » de plus de 100 personnes et ce dans le respect des autorités communales avec qui il entretenait des relations très courtoises. Pour un être ordinaire, cette occupation eût été plus que suffisante mais pour Guy le besoin de servir allait bien au delà ; jugez plutôt :

Il était en plus non seulement notre Président depuis plus de trente ans mais aussi

  • Membre actif de la « Ligue de l’Enseignement »
  • Président de l’ASBL AECE (Association des Enseignants de la Commune d’Etterbeek)
  • Vice-Président de l’ASBL « L’Adoption »
  • Vice-Président des ASBL (4 en tout) de la « Cité Joyeuse – Foyer des Orphelins »
  • Secrétaire de l’ASBL « Les Homes René Piret »

sans compter les associations laïques qu’il suivait de près et aux réunions desquelles il participait régulièrement.

Je sais bien que les cimetières sont plein de gens indispensables, mais vous avouerez tout de même qu’il va laisser un vide difficile à combler, il va aussi laisser dans le cœur d’une foule nombreuse une peine immense.

Il ne profita guère de sa retraite pourtant Ô combien méritée, à peine pensionné, le crabe s’attaqua à lui et si dans un premier temps les traitements avaient l’air de prendre le pas sur la maladie, une récidive fulgurante eut raison de sa résistance en moins de deux semaines.

Il a accompli sa tâche le front haut, l’âme sereine, les mains pures. Il est parti comme il a vécu … en Homme.

Marc Deverver